Le Féminin Sacrée : la douceur et la force

cropped-cropped-fotolia_76650315_xs.jpg

S’il est une vertu que beaucoup envient ou réclament, c’est bien celle-ci. La douceur. Mais qu’est-elle ou plutôt que doit-elle être dans le Féminin Sacrée ?

L’image de la Femme est souvent pour beaucoup associée à la douceur. Celle de la pureté de Marie par exemple. Chaque fois que j’entre dans une Eglise, je me sens toujours et premièrement attirée par Marie. J’aime regarder cette femme comme un modèle Sacrée du Féminin que je fais naître et vivre en moi. J’aime sentir son amour m’envahir, me porter, me consoler et me fortifier. J’aime la sentir m’accompagner sur le chemin de mon Féminin. J’aime la sentir accompagner mes enfants et les protéger comme la Mère qu’elle incarne, accompagnante dans l’amour, mais pas « épargnante ». Car chacun de nous devons passer par nos chemins de Vie pour nous fortifier, grandir et apprendre cet Amour Universel.

Cette douceur contient une force incroyable et inimaginable qui, si elle est tant désirée, semble, au final, faire très peur. Car la Force de la Douceur Féminine Sacrée est incroyablement puissante et dépasse bien des forces. Elle fait partie intégrante de l’Amour lové dans le Féminin.

Cette douceur dans les gestes, dans les mots, dans le ton de la voix, se permet d’être dans le vrai, dans le juste, dans le vivant. Certains peuvent trouver dure finalement ce vrai dans la douceur. Ces vérités cachées de nous au plus profond, ces lames de fond qui nous submergent et nous dévoilent ce que nous ne voulons pas voire de notre intériorité, la douceur les révèle.

C’est là toute la force du Féminin. Faire émerger le sombre en l’accueillant par la douceur de son Amour. Une douceur maternelle qui prend dans ses bras, enveloppe, tend la main, prie et soutient, maintient notre tête hors de l’eau nous empêchant de nous noyer. Mais nous laissant nous nettoyer et nous laver intérieurement afin de nous porter plus loin, vers le Lumineux chemin de notre Vie.

Ne vous attendez donc pas à ce que cette douceur soit doucereuse, mielleuse, vous traitant comme un bébé. Non. Elle vous met debout comme des Hommes et des Femmes que vous devez être. Elle vous invite à prendre les armes et à devenir guerriers et guerrières de la Lumière.

Une Femme aide par son amour l’Homme à aller à la guerre. C’est ainsi. Elle l’enveloppe pour le fortifier et le mettre sur pied.

Une Femme Sacrée aide les femmes à laisser émerger ce sacré en elles, à apprendre à voir et comprendre leur force, leur intériorité, leur puissance et leur pouvoir. Cela passe aussi par des nettoyages de fonds, des scories à laisser partir, des blessures d’âmes qui se sont sournoisement attachées depuis des générations par les karmas de nos anciennes vies dans ce monde, mais aussi les karmas des familles dans lesquelles nous naissons. C’est un nettoyage nécessaire pour atteindre ce Sacré. Par le soutien des Femmes entre elles, ce passage est plus facile. Approchez-vous donc les unes des autres pour vous entraider.

Hommes Sacrés, n’ayez pas peur de cette Femme. N’ayez pas peur de vous laisser envelopper par cette force incroyable de sa douceur et de son Amour. Laissez vous aller à ces bras, ces mains, ces gestes vers vous. Ils sont votre guérisseur. Ils vous emmènent vers votre Sacré.

La Femme est la création. N’ayez pas peur de sa force, car vous en avez besoin pour être.

Femmes Sacrées, n’ayez pas peur d’être dans la force de cette douceur féminine. Elle ne vous affaiblit pas, bien au contraire. Vous devenez guérisseuses du monde. Vous êtes les guérisseuses de ce monde.

Laissez naître en vous les « sorcières« , femmes du peuple, guérisseuses du monde, qui ont été tuées en vous. Elles demandent aujourd’hui à naître car le monde en a besoin.

Namasté

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *